espèce suivante espèce précédente

Issoria lathonia (Linnaeus, 1758). - Le petit Nacré

Nymphalidae - Heliconiinae - N° Leraut 1997 : 3472 liens : Lepinet, 6pattes, Lepiforum, INPN

Fiche complémentaire - Répartition par maille 10 x 10 km

Légende :
Observation en 2017 3 nouvelles communes en 2017
Observation en 2017 Observation en 2017
Dernière observation après 2000 Dernière observation après 2000
Dernière observation entre 1980 et 2000 Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980 Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950 Dernière observation avant 1950

Liste des observateurs :

ARMANGE Edith, AUCLAIR Déborah, BOUCHER Sylvie, BOURDIAUX Carole, BOYER Pierre, BROSSIER Emilie, BRUNEAU Marc, CHOREIN Adrien, DANEL Alizée, DECONCHAT, DEZECOT Gilles, DOHOGNE Romuald, FOUCHER Marie-Christine, GARDERE Chrystele, GIBAN Martine, GONNARD Sabine, GRESSETTE Serge, INGREMEAU Daniel, JARDIN Georges, LACROCQ Jean claude, LANIÈCE Manon, LE MERCIER Valérie, LETT Jean-Michel, LUBACH Tjitske, MARQUET Jacques, MARTIN Didier, MONTAGNER Sylvain, PICHENOT Julian, PONNET Alexis, POULLAIN Jacques, PREVOST Michel, ROBIN Noam, VAN BEUSEKOM Camille, VAN DER LANS Ferry, VANDROMME Denis, WAUTERS Guido, WILLIAMS Tony,
Issoria lathonia Issoria lathonia Issoria lathonia Issoria lathonia Issoria lathonia Issoria lathonia

cliquer pour agrandir

Nombre d'observations dans la base : 220
Nombre de communes avec présence : 67Nombre par commune
Nombre de mailles 10 x 10 km avec présence : 45
Couverture du département : 50 % (% du nombre de mailles)
Indice de rareté = 50. Espèce très commune (CC)voir calcul



Statut au 19ème de Issoria lathonia

MARTIN René, 1888. Les Lépidoptères du département de l’Indre.

Je ne me rappelle pas avoir vu cette espèce avant le 10 juin. Mais à partir de cette époque jusqu’au 1er octobre, elle est extrêmement abondante partout, vole avec légèreté sur les routes et les chemins poudreux, s’y repose à chaque moment, les ailes étendues, parfois s’appuie sur les chardons, centaurées, verveines, laiterons, épervières. Elle fréquente aussi les bords des marais émaillés de fleurs. Du 1er au 25 octobre on trouve encore quelques mâles plus ou moins défraichis. Les mâles sont dans la proportion des 4/5.

SAND Maurice, 1879. Catalogue raisonné des Lépidoptères du Berry et de l’Auvergne

Nohant (Indre), C. 5 mai, 15 juillet, août. Chemins herbus dans les bois. Chenille en juin, septembre, sur les violettes et les pensées.