espèce suivante espèce précédente

Nymphalis antiopa (Linnaeus, 1758). - Le Morio

Nymphalidae - Nymphalinae - N° Leraut 1997 : 3492 liens : Lepinet, 6pattes, Lepiforum, INPN

Fiche complémentaire - Répartition par maille 10 x 10 km

Légende :
Observation en 2017 Observation en 2017
Dernière observation après 2000 Dernière observation après 2000
Dernière observation entre 1980 et 2000 Dernière observation entre 1980 et 2000
Dernière observation entre 1950 et 1980 Dernière observation entre 1950 et 1980
Dernière observation avant 1950 Dernière observation avant 1950

Liste des observateurs :

AMBRE Daniel, ARMANGE Edith, AUCLAIR Déborah, AUDEBERT Pascal, BARRAL Aurélie, BOUCHER Sylvie, BOUREAU Micheline, BOURRET Vincent, BOYER Pierre, BRUNEAU Marc, CAMA Alain, CHATTON Thomas, CHAULET F, COMMUNICATION Com, DANEL Alizée, DARDENNE Bernard, DEHALLEUX Axel, DELASSISE A, DEZECOT Gilles, DOHOGNE Romuald, DUMEIGE Bruno, FROGER Marie-Hélène, GIBAN Martine, GRESSETTE Serge, HOUSSET Philippe, INGREMEAU Daniel, JARDIN Georges, LACROCQ Jean claude, LE MERCIER Valérie, LEMESLE Bernard, LETT Jean-Michel, LUBACH Tjitske, MARCHAND Eric, MARQUET Jacques, MELLET Corinne, MONTAGNER Sylvain, MORIZET Yohan, MOTTEAU Valentin, PONNET Alexis, POULLAIN Jacques, PREVOST Michel, RANSDALE Nick, ROBIN Noam, ROGGY Brice, VAN BEUSEKOM Camille, VAN DER LANS Ferry, VANDROMME Denis, WAUTERS Guido, WILLIAMS Tony,
Nymphalis antiopa Nymphalis antiopa Nymphalis antiopa Nymphalis antiopa Nymphalis antiopa Nymphalis antiopa

cliquer pour agrandir

Nombre d'observations dans la base : 218
Nombre de communes avec présence : 58Nombre par commune
Nombre de mailles 10 x 10 km avec présence : 43
Couverture du département : 47.78 % (% du nombre de mailles)
Indice de rareté = 52.2. Espèce très commune (CC)voir calcul


- Espèce déterminante pour les ZNIEFF en Région Centre



Statut au 19ème de Nymphalis antiopa

MARTIN René, 1888. Les Lépidoptères du département de l’Indre.

Commune dans les bois, vergers, champs voisins des forêts, sur le bord des étangs, du 15 juillet au 30 août, parfois plus tard. Beaucoup hivernent et reparaissent en avril et jusqu’au 15 mai. Le Morio, malgré son vol puissant, se tient toujours aux mêmes endroits et j’ai vu le même individu demeurer, pendant quinze jours, dans la même queue d’étang, tantôt faisant au vol de larges circuits, tantôt se posant au milieu des joncs ou sur le tronc d’un gros chêne.

SAND Maurice, 1879. Catalogue raisonné des Lépidoptères du Berry et de l’Auvergne

Nohant (Indre), 10 juillet, bois, chemins, bords de l'Indre, AC. Hiverne et reparait en avril. Chenille par groupes sur le peuplier, le saule, le bouleau en juin, juillet.